D’Alep à Beyrouth, le parcours d’une réfugiée syrienne

C’est en 2013, près de deux ans après les premiers combats qui ont éclaté en Syrie, que Fadia, son mari et leurs cinq enfants ont « décidé » de quitter leur ville, Alep. Sans maison, contraints d’errer au milieu de champs de ruines, ils ont fini par trouver refuge au Liban. Fadia a accepté de retracer son parcours, de sa vie difficile en Syrie avant la guerre à sa dure installation à Beyrouth. Elle raconte la peur, la faim, son combat quotidien pour la survie. Elle confie aussi son espoir de voir un jour ses enfants vivre dignement dans un pays en paix.